« Fargo » : Comment les différentes saisons sont-elles connectées ?

Vous êtes fans de séries complexes et intrigantes ? Vous avez déjà entendu parler de "Fargo", cette série américaine à succès créée par Noah Hawley ? Elle est inspirée du film des frères Coen du même nom, sorti en 1996. Fascinante, dérangeante voire terrifiante, elle a su se faire une place de choix dans le monde du petit écran. Mais comment les différentes saisons de Fargo sont-elles connectées ? C’est ce que nous allons voir ensemble.

Une histoire intrinsèque : les liens entre les saisons

Plongeons d’abord dans l’histoire. Chaque saison de Fargo, disponible sur Netflix, présente une intrigue indépendante avec des personnages et un contexte qui lui sont propres. Cependant, si vous êtes attentifs, vous pouvez constater des liens subtils qui relient les différentes saisons entre elles.

En parallèle : « True Detective » : Comment chaque saison traite-t-elle du concept du mal ?

Un exemple concret est le personnage de Lou Solverson. Dans la première saison, il est un ancien policier à la retraite qui tient un diner. Dans la deuxième, qui se déroule plusieurs années avant la première, on découvre sa jeunesse et sa carrière en tant que policier. De plus, son histoire est liée à celle de plusieurs autres personnages à travers les saisons. C’est ce genre de connexions qui fait le charme de Fargo.

Les clins d’oeil récurrents à l’univers Coen

Les références et clins d’oeil à l’univers des frères Coen sont omniprésents dans Fargo. Non seulement la série reprend le titre et l’ambiance du film original, mais elle s’amuse également à intégrer des éléments de l’ensemble de la filmographie des Coen.

Cela peut vous intéresser : « Lost » : Explication des théories les plus complexes de la série

Par exemple, le personnage de Stavros Milos, dans la première saison, découvre une mallette d’argent enneigée dans un champ, ce qui est un rappel direct de la scène identique dans le film Fargo. De même, le personnage de Lorne Malvo rappelle fortement celui de Anton Chigurh dans "No Country for Old Men", autre film des frères Coen. Ces références permettent de renforcer le lien entre les saisons et de créer une cohérence dans l’univers Fargo.

Un même monde, des vies différentes

Chaque saison de Fargo se déroule dans le même monde, celui du Midwest américain. Malgré les variations de période, on reste dans le même environnement, avec des villes et des lieux communs tels que la ville de Fargo elle-même, ou le "Duluth", qui apparaît dans plusieurs saisons.

Cette constance géographique contribue à créer une continuité entre les différentes histoires, même si les personnages et les situations changent. Chaque saison peut être vue comme un instantané de la vie dans ce coin de l’Amérique, à une époque donnée.

Des thèmes récurrents qui unissent les saisons

Fargo, c’est aussi une réflexion sur des thèmes universels tels que le bien et le mal, la culpabilité, la chance, le destin… Ces thèmes sont présents dans toutes les saisons, et servent de fil rouge pour relier les différentes intrigues.

Par exemple, le personnage de Peggy Blomquist dans la deuxième saison éprouve une intense culpabilité après avoir commis un hit-and-run, une situation qui fait écho à celle de Jerry Lundegaard dans le film original. De même, le thème de la chance est souvent présent, comme avec le personnage de Stavros Milos qui trouve une mallette d’argent, ou le Sherrif Hank Larsson qui survit miraculeusement à une fusillade dans la deuxième saison.

La maison à points rouges : un symbole récurrent

Enfin, un élément visuel qui fait le lien entre les saisons est la présence récurrente d’une maison à points rouges. Elle apparaît pour la première fois dans le film Fargo, où elle est la maison de Jerry Lundegaard.

Dans la série, cette maison est présente dans chaque saison, même si elle n’est pas toujours habitée par les mêmes personnages. Elle est souvent associée à des événements tragiques et sombres, ajoutant une dimension symbolique à cet élément visuel. C’est un rappel constant de l’origine de la série, et un clin d’oeil pour les fans les plus avertis.

Pour conclure, si chaque saison de Fargo peut se regarder indépendamment, la série prend une toute autre dimension lorsque l’on déchiffre les liens qui les unissent. Du simple clin d’œil à la référence plus explicite, ces éléments de connexion contribuent à la richesse et à la profondeur de l’univers Fargo, faisant de chaque épisode une nouvelle pièce du puzzle.

Le choix des acteurs : une autre forme de connexion

Dans Fargo, la constance ne se retrouve pas seulement dans l’univers, les lieux ou les thèmes abordés. Elle est également présente dans le choix des acteurs. En effet, Noah Hawley a su faire appel à des acteurs de renom pour donner vie à ses personnages, créant ainsi une autre forme de connexion entre les saisons.

Lors de la première saison, on a pu découvrir le talent de Billy Bob Thornton dans le rôle de Lorne Malvo, un tueur à gages sans scrupules. Dans la deuxième, on retrouve Kirsten Dunst et Patrick Wilson, révélant une autre facette de leur talent. La troisième saison est marquée par la présence de l’acteur écossais Ewan McGregor, qui incarne à lui seul deux personnages différents, une prouesse qui a marqué les esprits.

De plus, la série a su attirer des acteurs ayant brillé dans d’autres séries à succès. C’est le cas de Juno Temple, connue pour son rôle dans "Mad Men", ou encore de Jon Hamm, qui a marqué les esprits dans "Mad Men" et "House of Cards". De même, Loy Cannon, interprété par Chris Rock dans la quatrième saison, est un personnage inoubliable pour les fans de Fargo.

Ces acteurs, que l’on a pu voir dans différentes séries, permettent de créer une certaine continuité. Leurs performances contribuent à l’identité unique de chaque saison tout en maintenant une cohérence dans l’univers Fargo.

Influences et inspirations : le mélange des genres

Fargo ne se contente pas d’être une série complexe et intrigante, elle est également un savant mélange de genres cinématographiques. Le génie de Noah Hawley se manifeste par la façon dont il arrive à mêler le thriller, la comédie noire et le drame dans une même série, tout en restant fidèle à l’esprit des frères Coen.

La série emprunte ainsi à plusieurs genres pour créer un mélange détonnant. On retrouve par exemple des éléments du western dans la deuxième saison, avec la guerre de territoire entre le syndicat du crime de Kansas City et la famille Gerhardt. La troisième saison, avec ses thèmes de double et de fausse identité, fait écho au film noir.

De même, la série n’hésite pas à puiser dans d’autres œuvres télévisuelles pour enrichir son univers. On peut ainsi noter des références à des séries comme "Breaking Bad", "Stranger Things" ou "True Detective". Par exemple, le choix de mettre en scène une organisation criminelle dans la première saison rappelle la présence de la drogue et du crime organisé dans "Breaking Bad".

Conclusion

Fargo se distingue par sa complexité et son originalité. Chaque saison apporte son lot d’intrigues, de personnages et de situations, tout en restant fidèle à l’univers créé par les frères Coen. Les clins d’œil et les références aux autres œuvres des frères Coen, la constance géographique, les thèmes récurrents, le choix des acteurs et le mélange des genres constituent autant de liens qui unissent les différentes saisons.

Si Fargo peut parfois sembler déroutante, elle n’en demeure pas moins une série fascinante qui sait jouer avec les attentes du spectateur. Du simple fan de séries aux cinéphiles avertis, Fargo a su toucher un large public et s’imposer comme une série incontournable du paysage télévisuel actuel. Alors, si vous n’avez pas encore exploré l’univers Fargo, il est temps de vous plonger dans cette série unique en son genre !

Copyright 2023. Tous Droits Réservés